theatrelfs

Jeudi 20 janvier 2011 à 12:29

C’est à l’Esplanade du 21 au 25 Janvier 2011, que fut représenté Carmen, célèbre opéra de Georges Bizet, mis en scène par David Edwards avec la participation du Singapore Lyric Opera Orchestra, et Sophie Fournier dans le rôle de la fougueuse Carmen.

http://www.yoursingapore.com/content/dam/yoursingapore/event/en/857_carmen-505x337_3_2.jpg

Séville, début XIXème. Parmi les cigarières de la manufacture, Carmen est celle la plus convoitée par les brigadiers. Sensuelle, fougueuse, franche, joueuse, rebelle, elle s’amuse à les voir tous à ses pieds, lui demandant « quand nous aimeras-tu ? ». Elle joue avec eux, c’est sa seule distraction… Elle rencontre un jour Don José qui se voit dans l’obligation de l’arrêter, suite à une bagarre avec une autre cigarière. Grâce à ses talents, elle n’a pas de mal à le séduire et l’embobiner pour s’échapper. Elle est libre, mais Don José reste désespérément amoureux d’elle, il renonce même à épouser celle que sa mère lui avait promise…

L’histoire est alors basée sur l’amour, qu’il soit sincère ou non, la jalousie… jusqu’où l’amour peut-il rendre fou ? Le destin funèbre de Carmen est ainsi le résultat de cet éternel jeu de séduction qui en a fait souffrir plus d’un.

 

La musique de Bizet est toujours aussi envoutante, qu’elle soit 

dynamique ou tragique, on ne se lasse pas de l’entendre.

Cependant, il est vrai que les chanteurs manquaient quelque peu de prestance, à la fois dans leur voix et dans leur jeu.

Ainsi, la chanteuse jouant Carmen était… bien. Elle chantait juste, jouait son rôle. Pourtant il n’y avait pas d’âme, c’était plat, elle ne poussait pas son jeu au maximum. Mais Carmen est la personnification de l’amour qui se joue de nous, de la fougue, de la sensualité !  Ici, elle se démarquait des cigarières que par sa première voix ; pour la prestance,  même les femmes du chœur semblaient être plus espiègles et séductrices !

Quant à Don José… que dire, si ce n’est que l’on se demande vraiment s’il a réellement bien compris son rôle : amoureux de Carmen ?… ah bon ? Heureusement qu’il y a du dialogue, sinon on aurait pas vraiment fait le point. Certes il y a du contact, mais la relation reste à ce stade. Que se passe-t-il ? Réveillons-le !

 

Le reste de la mise en scène peut également susciter de nombreuses interrogations… L’écran en plein centre du décor, à quoi sert-il ? Les images qui y sont projetées ont effectivement un rapport avec l’action (quoi que…) mais sont inutiles. Les males alignées au IIIème acte, à quoi étaient-elles destinées ? Le feu au début du Ier et IIIème acte, que signifiait-il ? Et cette sorte de cercueil où se couche Carmen (parce qu’elle sait peut-être qu’elle va mourir ?) pourquoi ?

En résumé, beaucoup d’artifices pour peu de sens…

En revanche, le chœur d’enfants était la touche sympathique du spectacle : les « petits soldats » chantaient distinctement et justement, tout en gardant leur petit côté innocent et fripon.

 

Enfin, même si l’on ne se souviendra pas des voix, on ne peut s’empêcher de fredonner, les jours qui suivent, les airs si agréables et si envoutants de Bizet. 


Clara.

Par Julie Jousse le Dimanche 23 janvier 2011 à 14:04
Je suis tout a fait d'accord avec toi Clara pour tous les aspects du spectacle!
Personnellement, je n'ai pas compris le decor..? Comme tu l'as remarque toi aussi, je n'ai vraiment pas compris pourquoi ils ont mis un ecran sur la scene! J'ai trouve ca assez etrange... Ca n'apportait pas vraiment quelque chose a la piece..
Ensuite, je pense que la mise en scene etait pas terrible.. On va dire que je m'attendais a mieux car c'est Carmen! Donc j'ai ete un peu decue...
Je pense aussi que Carmen avait une belle voix, mais c'etait tout.. Son jeu n'etait pas impressionant comme il aurait du l'etre! Selon moi, elle manquait tout simplement de passion!
Et puis, je suis completement d'accord avec ton avis sur Don Jose, on se demandait un peu s'il etait amoureux ou pas.
En revanche, c'est vrai que j'ai beaucoup aime le choeur, ils etaient tous vivants, ensemble et c'etait agreable de les entendre.

J'allais faire une remarque sur la mise en scene, mais tu l'as deja dit dans l'article Clara donc je vais juste soutenir cette remarque: pourquoi Carmen se couche dans le cercueil a la fin?! J'ai trouve ca ridicule, meme si elle savait qu'elle allait mourir, je trouvais ca juste etrange et ridicule.

Je dois avouer que j'ai ete decue sur cette piece, elle ne m'a pas tant captive que ca... Mais je dois dire que l'orchestre etait vraiment bon!

(PS: desolee pour les accents!)
Par clara le Dimanche 23 janvier 2011 à 14:34
ah oui, d'ailleurs en parlant d'orchestre, le chef d'orchestre avait l'air un peu dans la lune : il a oublié de saluer le public au début du spectacle, si bien qu'il l'a fait (et l'orchestre aussi) juste après l'entracte "histoire de rattraper le coup".

Si j'ai peut-être été dure dans ma critique, j'avoue pourtant que ça m'a vraiment fait plaisir d'entendre une nouvelle fois les airs de Carmen (qui m'ont, si l'on peut dire, en partie bercée mon enfance ; je ne cessais de me repasser l'opera avec Julia Migenes-Johnson dans le rôle de Carmen).

donc en sortant de la salle, j'étais à la fois tendue du fait que la représentation ne soit pas exceptionnelle, mais heureuse d'être replongée dans cette histoire et cette musique que j'aime tant.
Par Mélanie LACROIX le Dimanche 23 janvier 2011 à 14:56
Clara, je suis tout a fait d'accord avec toi ! J'ai été extrêmement déçue.. moi qui avais hâte d'y aller, d'une part parce que je n'ai jamais eu l'occasion de me rendre à beaucoup d'opéras et d'autre part parce qu'il s'agissait de Carmen. J'ai trouvé comme toi, que les comédiens n'étaient vraiment pas dans leur jeu. A plusieurs reprises, j'ai aperçu Carmen qui "dansait" sans vraiment de présence et d'entrain... J'ai trouvé que le sur-jeu était très présent, surtout aux "Carmen !!" de Don José... C'est peut-être un peu rude, mais j'ai trouvé certaines scènes ridicules. La preuve : beaucoup de rires dans la salle. De plus, j'ai trouvé certains moments un peu "brouillon". Par exemple, lorsque Carmen se délivre de la corde enroulée autour de ses mains ou encore, lorsque Don José et le "Toreador" se battent.
En revanche, j'ai aimé la voix de la chanteuse qui jouait Carmen (MAIS! j'ai trouvé que d'autres personnages avaient une voix encore plus impressionnante comme celle qui était censée épouser Don José). En fait, ce que j'ai le plus aimé dans tout cela, et que j'ai littéralement ADORÉE, c'est comme toi Julie : l'orchestre.
Par Julie JAMAR le Lundi 24 janvier 2011 à 11:03
Je commence comme toutes les autres en disant que je suis "toute a fait d'accord".
Je n'aime pas trop les opéras, je trouve sa... comment dire... un peu du "blah blah" pour moi. Il chante pour rien dire et exagère souvent trop. Exemple à la fin quand Don José souffrait (enfin je crois qu'il souffrait) dans la dernière acte quand Carmen le repousse, je ne comprenait pas ce que lui arrivait, il tremblait sur place et m'avait l'air un peu bloquer dans son jeu. J'attendais à un Don José plus passioné et fort, mais la il était rigide et on a l'impression qu'il ne sais pas plus sur ce qui disait ou chantait que les spectacteurs. L'actrice qui joué Carmen, étant francaise, prononcé beaucoup mieux les mots mais pourtant je ne voyais pas trop la femme séductrice, mystérieuse ou déchainé.
De plus lorsque j'ai vue la scène, a premier coup d'oeuil je me disais qu'il était originale, moderne et donnera plein de possibilité dans le jeu des acteurs. Pourtant, j'avais plustot l'impression que cet assemblage de grilles et d'escalier était un obstacle qu'autre chose. A part marcher et danser à côté ou monter les escaliers, elle ne servait pas a grand chose. Comme Clara dit, il y avait quelques décoration inutiles qui peut confondre le publique comme l'écran géant qui affichait des images d'Espagne ou de feu ou sinon a la derniere scene, les 5 ou 6 lampes par-terre, c'était quoi?
Comme j'ai asisté à une seance avec beaucoup de monde, il n'y avait plus de place qui restait sauf au dernier étage sur le premier balcon du coté jardin. Ma vue de la scene etait limité mais sinon j'ai pu bien observer les coulisses. Je voyais les gens qui sautait dans leur personnage bien avant de rentrer en scène et j'avais une vue sur l'orchestre qui jouait très bien.
Dans l'ensemble, j'aime bien l'histoire de Carmen et je ne regret pas d'avoir vue ce spectacle pour ma culture générale (je sais d'ou viennent ces fameuses chansons maintenant) mème si cela ma quand même décue. JJ
Par theatrelfs le Lundi 24 janvier 2011 à 11:41
Je suis également tout a fait d'accord avec vous. J'ai été extrêmement déçue aussi. Je m'attendais vraiment a mieux!
Comme tu l'as dit Clara, les comédiens n'étaient pas du tout dedans: Carmen, pas assez enjôleuse, comme elle l'aurait du être; Don Jose pas assez amoureux, presque un peu trop dans la « lune ».
La mise en scène était, également vraiment médiocre: la mort de Carmen dans son cercueil (ce qui n'est pas du tout dans l'opéra original de Bizet!), l'écran qui, comme vous l'avez déjà dit, n'apportait rien a la pièce. J'ai trouvé les décors un peu trop communs et, j'ai beau chercher le rapport avec la « place » sur laquelle est censée se dérouler la pièce dans l'Opéra d'origine, je ne le trouve pas!
De plus, j'ai trouvé qu'a plusieurs reprises, des passages importants ont été un peu trop "bâclé": Carmen qui, durant l'Acte II, est censée "danser" pour Don Jose ne fait que se rouler par terre, ce qui, comme tu l'as dit Mélanie, n'a fait qu'attiser les rires des spectateurs.
Et, bien que les comédiens chantaient divinement bien, j'ai trouvé, comme tu l'as également déjà précisé Mélanie, que Carmen n'était pas la plus impressionnante, et qu'elle manquait de voix.
Bref, comme vous Julie et Mélanie, ce qui m'a le plus plu a été l'orchestre que j'ai eu la chance de voir durant toute la pièce du balcon, et qui m'a beaucoup et surtout très occupée durant ces trois longues heures...

Anaïs Vassallo.
Par Anne le Lundi 24 janvier 2011 à 11:55
Je ne ferais que repeter ce qui a deja ete dis precedement: decue de l'interpretation. C'est pourtant un opera tres connu avec des morceaux dont je connaissais deja les notes neanmoins j'ai moyennement apprecie la representation. Comme l'on deja dis d'autres, Carmen semblait figee, jouer pour jouer. Ou etait le plaisir? Lorsque l'on lit sa biographie on s'attend a une grande actrice dote d'une vois magnifique. Et pourtant non. Un jeu qui m'a semble limite que ce soit chez Carmen ou comme on l'a dit chez Don Jose. J'ai pourtant bien aime le jeu du Torreador. Je n'ai pas de connaissance en chant lyrique mais j'ai trouve que ca voix etait portante et que son jeu plus fin que les autres.
Dans le decors, je me pose toujours la question: a quoi servait reelement l'ecran?? A peut etre montrer les sentiments que les acteurs ne pouvaient exprimer?? Et encore.
Encore dans la critique negative, je ne sais pas si j'etais la seule mais je ne comprennait strictement rien a ce que chantaient les acteurs singapourien. Chanter en francais, une langue qui ne leur est pas maternelle doit probablement etre tres dur mais la c'etait vraiment a la limite de l'incomprehension et pourtant les dialogues n'etaient pas tres complexes.
Un element que j'ai beaucoup aprecie, la presence des choeurs notamment celui des enfants. Lors de longues scenes, je n'attendais que qu'ils reviennent. Le choeur paraissait plus en jeu que les acteurs principaux.
Pour un avis bien personnel, je ne me permet pas de critiquer Bizet, c'est le premier opera compose par ce dernier que je vois, mais j'ai quand meme trouver les dialogues pas tres elabores. Pour tout vous dire, par moment je me croyais dans le spectacle de Gad Elmaleh ! Surtout pour la replique qui m'a beaucoup marque: "Est ce que tu es la?" - "Oui je suis la", et je passe les repetitions de "Je t'aime" "Mais moi je ne t'aime pas".

Je ne regrette neanmoins pas d'avoir ete voir ce spectacle. Les musiques m'ont rapele mon enfance et c'etait quand meme un chouette spectacle. J'espere avoir l'occasion de revoir Carmen dans ma vie.
Par Diane Guyot le Lundi 24 janvier 2011 à 12:37
Je n'ai pas grand chose a ajouter, je pense que vous avez deja tout dit...
Et je suis d'accord avec tout vos commentaires, j'ai trouver le jeu des acteurs tres petits.
Avant d'aller voir l'opera, j'avais pourtant entendu de bonne critiques a propos du metteur en scene, mais je n'ai pas pu vraiment observer un bon resultal.
De plus, je sais que ce n'est pas de leur faute, mais le fait que Carmen soit jouée par des etrangers, j'ai eu beaucoup de mal a comprendre ce qu'ils disaient, et ai été obligée de regarder les sous titres en Anglais durant la majorité de la pièce, du coup, je ne pouvais pas vraiment preter attention a ce qui se passait sur scène..
C'est la premiere fois que j'assistai a un opera, et j'ai vraiment ete decu, je m'attendais a quelque chose de beaucoup plus impressionnant. Surtout au niveau des vois, ca ne ressemblait pas du tout a l'image que je m'etais faite.
Et ce panneau derriere avec ces images projetées, j'essayait d'en comprendre l'utilité, mais vraiment je n'ai pas trouver !
Cependant, j'ai trouver comme vous tous le choeur des enfant tres attrayant, ca donnait un peu de mouvement a cette piece monotone.
Mais comme vous, j'ai trouver l'orchestre super !
Par theatrelfs le Lundi 24 janvier 2011 à 13:44
On a fait le tour je crois de la critique négative de la représentation. Néanmoins j'ai trouve qu'il y avait plusieurs choses intéressantes, hormis l'orchestre qui était excellent.
D'abord au sujet du décor de l'opéra j'ai bien aimé l'utilisation des chaises dans l'acte 1, elles servent d'allée d'abord, puis de lieu de rassemblement pour les soldats, ils s'y assoient et par petits groupes boivent et profitent des danseuses, ensuite ces mêmes chaises sont regroupées en un tas compactes lors du départ des soldats (la j'avoue ne pas avoir très bien compris), enfin et j'ai trouve ca assez intéressante, les soldats forment une barricade de ces chaises et s'en servent pour contenir la foule menaçante. Les chaises ont joué des taches variées et souvent originales, ca m'a rappelé notre exercice de jeu avec une scène vide et quelques sièges, ca pourra toujours nous servir pour notre exercice de la scène vide et des quelques chaises a se disputer. Voila pour le bon point sur le décor, mis a part je n'ai pas apprécié la structure qui sert de scène de jeu, elle est moche pour être simple et puis je ne comprend pas non plus pourquoi est-ce-qu'entre chaque acte le metteur en scène a décidé de la transformer légèrement en lui ajoutant ceci, en lui enlevant cela, pas d'intérêt.
Au sujet du jeu des acteurs j'ai trouve que les choristes (femmes, hommes, enfants) se sont très bien investis, ils avaient un jeu vivant et l'effet de groupe était souvent saisissant. J'ai aussi bien aimé les rôles secondaires, bien joués et mis en relief, les personnages comme les deux bandits ou les deux filles avec les cartes avaient une vraie personnalité. Par contre le problème comme tout le groupe l'a dit c'est Carmen et Don José, ils étaient sans véritable présence et finalement on a eu un très beau fond pour l'action (choristes + perso. secondaires) mais une action de premier plan molle et faiblarde, c'est dommage.
Enfin je veux aussi parler de la mise en scène de la clôture de l'opéra, la mort de Carmen. Si j'ai bien compris Carmen rejette José, lui rend sa bague et lui, fou de rage, la bat a mort, puis il est exécuté pour son crime par l'un des bandits. En résumé elle meurt parce qu'elle ne l'aime pas, il trahit sa promise pour Carmen et pourtant la tue. Alors d'abord il ne la frappe presque pas, elle se place elle même dans sa tombe alors qu'elle ne souhaite pas mourir, et lorsque tous les deux sont morts ils sont comme deux amoureux l'un sur l'autre. Pourtant la mort devrait les éloigner comme elle marque un amour non réciproque et coupable, je ne comprend pas pourquoi Don José ne meurt pas plutôt plus loin, le metteur en scène a fait des choix étranges.
Finalement sans avoir adoré cet opéra je ne me suis pas vraiment ennuyé, et puis si un jour je revoie Carmen ca me permettra de mieux apprécier le spectacle..
Par Camille Bou le Lundi 24 janvier 2011 à 13:47
Je suis d'accord avec ce qu'à écrit Clara sur le décor, j'ai pas Du tout vu en quoi cet écran était utile. De même que ces scènes autour du feu, étais-ce un rêve, une prédiction...?
La musique étais très bien, et les chanteurs aussi. Cependant je pense qu'ils auraient pus faite un peu plus d'efforts sur la diction, car j'ai souvent du m'aider des sous titres alors que le français est ma langue natale...! Enfin bon puisqu'ils n'étaient pas français et que je l'avoue moi même que c'est une langue assez difficile, je pense que Ca va... Mais la pièce aurait était beaucoup pu agréable sans ce problème. La seule chanteuse que je comprenais bien était Carmen... C'est dommage. Le choeur était très bien parcontre, il amenait un peu de rires a la pièce.
Aussi pour le jeu des acteurs, je pense que cela est suffisamment normal que leur jeu ne soit pas époustouflant, car ils doivent plutôt se consacrer sur leur chant, non?En gros j'insinue que le theatre ne doit pas trop être "leur domaine".
Sinon l'intrigue m'a plu, j'ai bien remarque que Don Jose était amoureux de Carmen moi... C'est un peu difficile de ne pas le croire quand il le répète trois mille fois... Comme Julie Jamar, les phrases répétitives de l'opéra m'exaspèrent... Les acteurs répètent sans cesse se qu'ils viennent de se dire, comme "Carmen je t'aime" "Don J'ose, tu m'as dit que tu m'aimes!" au bout d'un moment, j'ai envie de crier "J'AI COMPRIS!"
Par Julia Pflimlin le Lundi 24 janvier 2011 à 13:47
Je ne vais pas m'amuser à répéter tous les éléments que vous avez déja cités...! Je suis d'accord avec la majorité de vos idées.

Juste un élément que vous avez déjà évoqué: le décor. C'est la première chose qu'on voit, c'est donc la première impression! Moi non plus, je n'y ai pas vraiment trouvé d'intérêt: pas de recherche esthétique, ni symbolique... Juste un tas de ferraille orné d'un écran (censé inséré un touche de modernité?? pas génial). Cet écran plantait le décors pour les actes 3 et 4 (la montagne et l'arène), mais était parfaitement inutile dans les deux premiers actes...j'ai esayé en vain de lier les images à ce qui se passait sur scène (le feu, cependant, aurait bien pu représenter la fougue de Carmen, mais bon...)

La scène où Carmen "danse" pour Don José m'a parue assez lamentable. Qu'elle se roule par terre comme ça était presque parodique et je n'ai pas compris ce choix du metteur en scène...

Don José, enfin! Montre-nous que tu l'aimes ta Carmen! Embrasse-la! Montre-le, qu'elle de rend fou!

Finalement, malgré ces quelques déceptions, estimons-nous heureux de pouvoir asister à des opéras ici, à Singapour!
Par theatrelfs le Lundi 24 janvier 2011 à 13:48
PS: de Camille VASSALLO =)(le message précédant)
Par fabiola le Lundi 24 janvier 2011 à 13:50
Je poursuis, comme vous toutes, sur cette lancée de critiques, toutes si correctement justifiées. Quant à moi, je m'attendais à tellement mieux de la part de Sophie Fournier (la chanteuse - française ! - qui interprétait Carmen) : j'étais peut-être trop exigeante, mais quand on chante un opéra, une âme doit transpercer le public, alors sous le charme. Des musiques sublimes, jouées par un orchestre de qualité, qui nous faisaient rêver, tout de même, malgré tous ces détails dérangeants.

D'ailleurs, personne n'a encore mentionné un ou deux détails qui m'ont franchement déçus : Acte II, au moment où les amis bohémiens de Carmen essaient de la convaincre de partir avec eux. Une scène où le décor se résume à cinq chaises, alignées côté jardin/cour, et où les accessoires prêtent à confusion : une boule de disco et des cannes de Charleston. Dans quel monde vit-on ? Ou était cette âme espagnole, empoignée de fougue et de passion, qui séduit le public comme Carmen devrait séduire les officiers.

Je me joins enfin à vous toutes pour lancer un grand Bravo aux choeurs, des cigarières d'une part et des enfants d'autre part. Quoi qu'il en soit, je ne me lasse pas d'écouter Maria Callas ou encore Julia Migenes-Jonhson, chanter d'une voix si puissante les airs de cet opéra de Georges Bizet.

F.A
Par Olivier Massis le Mardi 25 janvier 2011 à 9:28
A ce que je lis, cet opéra vous a un peu laissé sur votre faim ! Je voudrais vous faire part de quelques réflexions à la suite de ce spectacle.

D'abord, au sujet de vos remarques sur le personnage de Carmen. N'oubliez pas qu'un comédien ne porte pas la responsabilité de la mise en scène : il fait ce qu'on lui demande ! Il est vrai que les partis-pris étant ce qu'ils étaient, cela devenait impossible de percevoir de la sensualité. Mais comment être sensuelle quand son partenaire ne la regarde pas, qu'il semble gêné par ce qu'il se passe plutôt que d'être hypnotisé, qu'ils sont à 3-4 mètres l'un de l'autre ?

D'autre part, je me suis demandé si des spectateurs occidentaux comme nous n'étions peut-être pas déplacés dans cette mise en scène. Peut-être que David Edwards appréhende mieux que nous ce qui plaît au public singapourien ?! La mise en scène délibérément kitsch (avec le summum de la boule à facettes) par moment ne correspond-elle pas à une vision de Carmen qui sied le mieux à ce public ?

Néanmoins, ne jetez pas le bébé avec l'eau du bain ! Certains éléments de la mise en scène sont intéressants : la structure métallique, en arc de cercle, signifiait à la fois une arène de corrida, le chemin de ronde d'une caserne, les remparts d'une ville, l'entrée d'une usine et c'était astucieux.

OM
Par Clémentine K le Mercredi 26 janvier 2011 à 14:11
Comme d'habitude, j'ai l'impression d'être la seule à ne pas être TOTALEMENT REVOLTEE contre l'opéra... peut-être suis-je un public particulièrement facile, je ne sais pas, mais je n'ai pas trouvé ça si terrible que ça ! Bon, quand même j'ai des reproches : la deuxième partie du spectacle (après l'entracte) commence "bof" et termine plutôt lamentablement : on ne peut pas parler de climax, alors que ça devrait en être un : les deux personnages s'affrontent enfin, et pouf, en deux minutes c'est fini et on dirait qu'il ne s'est rien fini. Donc sur ce point je suis d'accord : très peu d'émotion, des moments assez froids. PAR CONTRE !!! Objection pour le décor ! Et en particulier l'écran, qui je trouve était une addition assez utile. Imaginez la scène sans l'écran en plein milieu : ça serait complètement vide, et encore plus froid. Pour moi, le metteur en scène n'essayait pas du tout de mettre une touche moderne dans Carmen, mais de créer une ambiance (ce dont il n'y aurait pas eu besoin, je l'admet, si le reste du décor et les acteurs avaient étés à la hauteur...) : les images du feu pour Carmen, de l'eau pour les jeunes filles frivoles qui ne la comprennent pas, la flamme qui s'anime ou les paysages lorsque Carmen chante son envie de liberté, le toréador en plein combat dans les moments de dangers... de plus, le fait qui les photos soient en noir et blanc donnait un air de carte-postale, comme si on nous emmenait faire un voyage... Bref, j'ai étée plutôt charmée par cet effet de mise-en-scène, mais apparemment ça n'a marché que pour moi !
Sinon, j'ai aussi apprécié les choeurs (le groupe des enfants et celui des femmes) qui avaient une bonne énergie et semblaient bien comprendre leur rôles. Et puis les musiques : même en les connaissant déjà, ce fut un réel plaisir que de les entendre dans le vrai contexte de l'opéra, même si ce contexte-là n'était pas celui dont on rêvait tous.
Par essay service le Mardi 17 avril 2012 à 12:46
Informative and interested blog having valuable information regarding the subject matter. You did a wonderful job, keep your chin up.
Par HarryDelmas le Mercredi 23 novembre 2016 à 13:55
Incroyable ecrit, un grand merci pour le job .
Par Selck le Dimanche 28 janvier 2018 à 15:20
Incroyable écrit, un grand merci pour la qualité d'écriture
Par Lucie3229 le Dimanche 28 janvier 2018 à 16:00
Je suis d'accord mais je dois avouer que j'ai ete surprise par cette piece, une bonne surprise
Par JeanLuis Laine le Vendredi 16 février 2018 à 17:14
Vous faîtes un job excellent
Par Dimitri Castelain le Vendredi 20 juillet 2018 à 8:45
Merci pour ton article
Par Gabriel Grandchamp le Vendredi 10 août 2018 à 14:14
Coucou
Je vous applaudie concernant votre travail qui est extraordinaire. Peut-être que j’aurai aimé légèrement plus de recherches
Par Lucie Chipot le Lundi 20 août 2018 à 3:19
Merci pour ton ecrit
Par Lilian Rambert le Jeudi 24 janvier 2019 à 17:27
Quel ecrit étonnant, je vous remercie pour ce boulot que vous faîtes
Par Adeline Culant le Vendredi 8 mars 2019 à 5:18
Vous faîtes de l’incroyable travail!
Par Calvin Saussol le Mardi 20 août 2019 à 4:58
Quel article surprenant, merci beaucoup pour le travail qui requiert de l’investissement !
Par Charly Spolete le Mercredi 18 décembre 2019 à 13:40
Vous faîtes du job génial et c’est pour ça que j’aime ce blog.
Par ubcpoker le Vendredi 20 décembre 2019 à 0:56
game poker indonesia terbaik dan terpercaya
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://theatrelfs.cowblog.fr/trackback/3079784

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast