theatrelfs

Mardi 28 septembre 2010 à 13:52

http://theatrelfs.cowblog.fr/images/Event2fullSomedaySamsaraSS323-copie-1.jpg


 “One woman. Ten Courts of Hell. Judgement awaits.”
(“Une femme. Les Dix cours de l’Enfer. Le Jugement attend.”)
 

Someday, Samsara est une piece de theatre ecrite par Bryan Tan, et mise en scene par Christina Sergeant. Elle fut represente au Play Den @ THE ARTS HOUSE du 8 au 12 Septembre 2010.

 Avant de vous parler de l’intrigue, un peu d'informations culturelles qui vous aidera a comprendre:
  • D’une maniere moins juste mais plus simple, le Samsara est le cycle des vies, de renaissance en renaissance. Ce terme existe dans l’hindouisme, le bouddhisme, le jainisme, le sikhisme et des religions proches (mais nous allons nous focaliser sur le Samsara dans le bouddhisme chinois car c’est la religion mentionnée dans la piece).
  • Dans le bouddhisme chinois, une personne entre dans le Samsara (ou roue de réincarnation) une fois qu'elle est punie pour ses pechés au Dix cours de l'Enfer. Elle se réincarnera en animal ou en humain dépendant de sa vie passé, et aura une vie plus ou moins agréable ou souffrante. Cependant,  si la personne n'a point pêché tout au long de sa vie (et donc n'a aucuns châtiments), elle accède au Pont en Or qui l'amène au Paradis (ou Nirvana) et échappe au Samsara. Le sort est de même pour une personne dont les bonnes actions excèdent ses pêchés (sauf qu'elles prennent le Pont en Argent).
  • Voici un tableau avec des informations sur les Dix cours de l'Enfer (les différentes étapes et les différents chatiments):
Numéro de la cour Crimes et châtiments
1 Les personnes sont jugées pour leurs pêchés, si la personne n'a point pêché tout au long de sa vie (et donc n'a aucuns châtiments), elle accède au Pont en Or qui l'amène au Paradis (ou Nirvana) et échappe au Samsara. Le sort est de même pour une personne dont les bonnes actions excèdent ses pêchés (sauf qu'elles prennent le Pont en Argent). Les personnes ayant pêchés doivent se repentir devant le miroir de la rétribution avant de parcourir les autres cours de l'Enfer.
2

v Prostitués à Noyées dans une piscine de sang

v Corruption/ vol et personnes qui joue au jeu d’argent (gambling) à glacé dans le la glace.

v Pour avoir fait du mal physiquement/ voleurs à Jeté dans de lave d’un volcan

 

3

v Ingratitude/ manque de respect envers les personnes âgées/pour s’être évadé de prison à cœur arraché et coupé

v Addict ou trafiqueurs de drogues/Pilleurs de tombes/Pour avoir forcer quelqu'un a commettre un crime à La personne est attachée a une barre en fer très chaude et est grillée
4

v Personne refusant de payer le loyer ou les taxes/une fraude à Martelé par une marteau de pierre

v Désobéissance aux aînés/manque de piéter filial à Ecrasé par un rock én
5 Personne ayant tenté de tuer quelqu'un pour son immobilier ou son argent/personne prêtant de l’argent avec des taux d’intérêts exorbitants à jeté sur une colline de couteaux
6

Infidélité/pour avoir dit des jurons/Abduction à Jeté sur un arbre a couteaux

v Pour avoir mal utilisé les livres/possession de matériel pornographique/Pour avoir enfreint des lois écrites/Pour avoir gâché de la nourriture à Le corps est scié en 
7

v Pour les personnes inventant des rumeurs/Pour avoir crée des conflits entre des membres de la famille à La langue est arrachée de la bouche

v Les violeurs/pour avoir conduit quelqu’un à leur mort à Jeté dans un bain d’huile en ébullition
8

v Pour le manque d’obéissance filiale/Pour avoir cause de l’ennui a nos parents ou autres membres de la famille/ Pour avoir triché pendant des contrôles à Les intestins et les organes sont retiré violemment

v Pour avoir fait du mal aux autres à son profità le corps est démembré
9

v Pour les vols, les viols, les assassinats ou n’importe quel autres comportements illégaux à la tête et les bras sont coupés

v Pour avoir négligé les plus jeunes et les plus vieux à Ecrasé sous des rochers
10 Le jugement final est rendu et chaque personne est amener au pavillon de l’oubli. La vieille femme Meng Po donne du the aux personnes qui leur fait oublier leur vie passée. Puis elles entrent dans le Samsara ou la roué de la réincarnation. Elles se réincarneront en animal ou en humain dépendant de leur vie passé, et auront une vie plus ou moins agréable ou souffrante.
 



























































Maintenant que vous savez tous cela, voici l'intrigue de Someday, Samsara:
La piece commence avec les deux guardiens de l'enfer, un a la tete de taureau et un a la tete de cheval, qui nous accueille en enfer. Puis arrive une Vielle dame Anglaise avec une valise que nous insinuons decedees. Elle va se faire juger pour ses peches par les juges des Dix courts de l'Enfer, qui n'ont pas l'air de l'effrayer. Avec notre progression dans la piece, nous constatons qu'en verite, son cauchemar, c'est son passe.

Cette pièce ne m'a pas plu pour multiples raisons. Premièrement, l’intrigue est assez complique, et lors des retours en arrières, je devenais souvent confuse et perdue car la femme Anglaise changeait de rôle : tantôt elle était sa mère, tantôt son mari. Elle gardait le même ton de voix et le même jeu que son rôle principal, ce qui ne rendait pas la distinction facile et donc rendait les flashbacks incompréhensibles. Deuxièmement, l’acoustique de la pièce était décevant, car lorsqu’il y avait de la musique, je n’entendais plus parler la vieille femme (la musique était plus forte que ses paroles). Troisièmement, on perdait le fil du temps et c’était seulement quand la femme disait le numéro de la cour de l’Enfer que l’on s’y retrouvait. Enfin, je trouve que le rôle du gardien à la tête de cheval, qui revenait fréquemment pour parler avec la femme Anglaise, était inutile à la compréhension de la pièce. Cependant, j’ai trouvé que les parties ou la femme se faisait punir était bien représentées

En résumé, je n’ai pas apprécié Someday, Samsara car j’ai trouve la pièce dans son intégralité difficile a comprendre. Si vous n’aviez pas eu la chance de la voir, ne vous inquietez pas.

Camille Bou

Par clara le Samedi 9 octobre 2010 à 12:16
Tout à fait d'accord avec "anonyme"...
Je n'ai pas trouvé une signification importante à l'intégralité du décor il aurait pu être plus exploité (si je peux me permettre).
Quand au jeu de la femme, tous les points mentionnés dans l'article sont exacts ; par ailleurs j'avais l'impression qu'une grande partie de sa performance était un peu laissée au hasard : il y avait des moments où l'actrice semblait livrée à elle même. A elle de se débrouiller pour capter l'intention du public, mais elle avait tout de même du mal à s'imposer (molle≠sous tension)... De plus, la disposition de la scène (bi-frontale) ne rendait pas sa tâche facile : trouver une position où elle serait entendue par tout le monde (comme on en a parlé en cours).
La voix ne portait pas, le ton est monotone.
J'attendais un rebondissement... et il n'y en a pas eu. On s'ennuie.
Que dire... Je ne sais pas si tout cela est véritablement une sélection du metteur en scène. Sinon, je me demande comment elle a fait de tels choix. Car je ne vois pas de justification possible pour toutes ces choses qui ne rendent guère le spectateur attentif ou captivé...
Par BatisteMoreau le Mardi 26 avril 2016 à 5:04
Merci pour ton ecrit
Par Michel Dufour le Jeudi 19 janvier 2017 à 14:59
Incroyable travail, je vous remercie pour le job que vous faîtes !
Par SoniaThibaud le Jeudi 16 mars 2017 à 7:22
Tu fais du travail génial.
Par CarolineRacine le Samedi 25 mars 2017 à 8:11
Merci pour votre article
Par Bruno Marsault le Jeudi 19 juillet 2018 à 21:18
Tu fais un job excellent
Par Marcel Buis le Jeudi 9 août 2018 à 8:20
Merci beaucoup pour ton ecrit
Par Pascal Beaumarchais le Jeudi 14 février 2019 à 13:32
Incroyable edito, un grand merci pour le job que vous avez fait
Par Sandra Teillet le Samedi 22 juin 2019 à 2:05
Quel article agréable, merci beaucoup pour le boulot que vous faîtes
Par ubcpoker le Jeudi 19 décembre 2019 à 22:56
situs poker indonesia
Par Gerard Delaire le Samedi 26 septembre 2020 à 15:23
Bravo concernant votre article
Par Bernard Maure le Lundi 16 novembre 2020 à 16:03
Tu fais du job parfait , c’est pour cette raison que je suis amoureux de ce site.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://theatrelfs.cowblog.fr/trackback/3042906

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast